ÉCOLEÉCOLE


· Présentation

· Objectifs

· Infos pratiques
   · Les tarifs
   · L'admission
   · L’administration
   · Le règlement

· Association
Objectif


Lors de l’élaboration de son cahier pédagogique, l’équipe d’enseignants de l’école de musique a tenté de définir ce qu’elle considérait comme devant faire partie de la formation générale d’un musicien et les moyens les plus appropriés pour y parvenir.

Le seul apprentissage d’une technique instrumentale ne saurait en effet suffire à former un musicien, même amateur. Un certain nombre de connaissances complémentaires sont indispensables pour pouvoir appréhender tout art aisance. La musique est un langage qui possède, outre son orthographe (les notes et le rythme), des règles de grammaire et différents styles qui en font la richesse. Comme tous les langages, la technique n’est qu’un moyen au service du sens et notre rôle est d’essayer de faciliter l’assimilation de données par la compréhension plus que par un modèle de reproduction mimétique.

La faible fréquentation des concerts par les élèves des écoles de musique est, en France, un sujet récurrent d’interrogation pour tous les enseignants. Comment étudier simplement une technique instrumentale sans que cet apprentissage soit relié à un environnement musical plus large ? Les sondages, faits régulièrement auprès des jeunes élèves musiciens, révèlent que les types de musiques qu’ils écoutent n’ont souvent rien de commun avec le répertoire de leur instrument. Cette séparation entre la musique du conservatoire et la « vraie vie » pose une réelle question à tout pédagogue. La curiosité restant le moteur le plus efficace pour tout apprentissage, il est fondamental pour nous d’essayer de la développer.

Un musicien doit bien sur savoir jouer de son instrument, mais il doit également avoir les moyens de pouvoir exercer un choix personnel parmi les multiples offres musicales qui lui sont faites constamment, et non plus subir la loi des marchands qui ne peuvent prospérer que sur un espace culturel laissé vacant. Les divertissements télévisuels formatés et autres académies chantantes ne sont une fatalité que si le public n’a pas de moyens de comparaison.

Un musicien ne peut être correctement formé que s’il a conscience de ce qu’est réellement son art et pour cela il est indispensable de lui proposer une vision large, englobant des notions annexes mais fondamentales : écoute, histoire, analyse des genres et des styles… ainsi que des mises en situations actives le plus tôt possible : pratiques collectives et prestations publiques.

Notre objectif premier n’est pas de faire de la totalité de nos élèves des musiciens de métier, mais de contribuer à leur donner l’envie de pratiquer et d’aller eux même écouter et apprécier les professionnels, formant ainsi ce public averti sans lequel il n’est pas de spectacle possible. Bien entendu, si certains souhaitent (et peuvent) rejoindre la profession, ils doivent trouver chez nous la formation technique solide sur laquelle ils pourront construire leurs études musicales futures..
 
 
ProoXi © 2009